Médias sociaux

[Infographie] Les Bretons et Internet

12 juin 2012

Au menu du billet de cette semaine, nous vous proposons quelques morceaux choisis de l'enquête menée par l'observatoire statistique de M@rsouin, dédiée aux usages des Bretons sur Internet. Nous avions d'ailleurs préparé une infographie sur les données 2011 lorsque les chiffres de 2012 ont été annoncés par M@rsouin. Une bonne partie de ces données se retrouvent entre les deux éditions, les usages de 2011 ayant tous progressés en 2012 : plus d'internautes, plus de mobinautes et plus d'internautes bretons sur les médias sociaux.

Facebook : histoire d'un réseau d'étudiants pas comme les autres

21 mai 2012

Créé en 2004 par Mark Zuckerberg, le réseau social d'abord appelé "The Facebook" était à l'origine destiné à mettre en relation les étudiants de la faculté d'Havard. Il s'est peu à peu étendu à d'autres universités américaines pour atteindre le million de membres actifs en décembre 2004. Rebaptisé Facebook en 2005, il ne s'ouvrira au grand public qu'en 2006 et débarquera en France en 2007. À l'origine, le réseau social permettait aux utilisateurs d'échanger en ligne avec leurs amis. Aujourd'hui, Facebook, qui frôle le milliard d'utilisateurs actifs dans le monde, dépasse la simple mise en relation : le réseau a étoffé son offre de services, attirant ainsi les entreprises.

Identité numérique : de l'anonymat au personal branding

9 avril 2012

Le sujet de ce billet m'a été soufflé par Regards sur le numérique, qui a consacré un dossier complet à l'anonymat en ligne. Neuf spécialistes et/ou blogueurs y ont publié leurs avis, conseils et réflexions et, ce qui m'a beaucoup plu, de façon concise. Bref, j'ai aimé cette approche qui va à l'essentiel sans être simpliste (sur un sujet aussi complexe et sensible) qui souligne la distinction entre anonymat et pseudonymat. Mais comment choisir ? Voici quelques éléments de réponse...

Comment désactiver les publicités sociales sur LinkedIn

3 février 2012

Il y a quelques mois, LinkedIn a modifié sa politique de confidentialité "à la Facebook" : le réseau s'autorise par défaut à utiliser certaines de nos données personnelles pour afficher des publicités. Voici de quoi il retourne exactement : Afin de vous fournir, ainsi qu'à votre réseau, des publicités pertinentes et intéressantes, LinkedIn peut utiliser votre nom et la photo de votre profil dans le cadre de publicités sociales basées sur le contenu partagé sur LinkedIn. Ces publicités peuvent inclure le fait que vous ayez recommandé ou approuvé un produit ou un service sur LinkedIn, suivi une entreprise, rejoint des Groupes ou participé à des conversations, établi ou ajouté du contenu à votre Profil, etc. Elles ne s'affichent que sur votre réseau LinkedIn. Vous pouvez retirer l'autorisation d'utiliser votre nom et/ou la photo de votre Profil dans des publicités sociales ici. Vous pourrez désactiver cette option en quatre clics, mais encore faut-il savoir où. Voici la réponse en texte et en image :

Atelier Grafotech #4 : veille e-réputation

15 novembre 2011

Pour ce quatrième atelier mensuel dédié à la veille, j’ai proposé aux participants de réaliser une sorte de carte d’identité de la veille e-réputation. L’objectif : souligner les particularités de cette veille (car il y en a somme toute pas mal) et mettre en valeur les bons ingrédients essentiels…

L'agenda de septembre de L'Œil au Carré

19 septembre 2011

Voilà un mois que je n’ai pas eu le temps de revenir sur ce blog, et pour cause l’agenda de L’Œil au Carré est bien rempli en cette rentrée. L’occasion de vous parler ou de vous reparler des prochains évènements où je serai présente. Je vous donne…

E-réputation : pas de fumée sans feu ?

29 juin 2011

L'e-réputation ! Depuis plus de deux ans, ce "nouveau" terme n'a cessé de faire parler de lui. Et comme toute nouveauté qui agite l'internet et fait même briller les yeux (des agences qui vont proposer de nouvelle prestas, des entreprises qui pensent augmenter leur CA rapidement et presque sans investissement), on peut lire à peu près tout et n'importe quoi à son sujet. La grande tendance du moment dans la webosphère est le "nettoyage du net" : on publie des commentaires négatifs sur vous ? Pas de panique, les nettoyeurs du net sont là pour vous ! Ce qui me surprend dans tous ces articles, c'est qu'on ne se pose pas la question du pourquoi. Les internautes qui critiquent l'entreprise/la marque sont forcément du côté obscur, et on s'empresse de vouloir supprimer toute trace négative. Pourtant, comme dirait une sage personne que j'ai croisé il y a quelques temps : "il ne faut pas confondre vitesse et précipitation".

Klout score & analyse de l'influence sur le net

18 mai 2011

Depuis que le web est web (ou presque), on voit apparaitre et disparaitre presque aussi rapidement des outils et des services qui lui sont dédiés. Bien souvent, on s'emballe sur de nouvelles (fausses ?) promesses, les dernières en date étant la "sentiment analysis" (analyse automatique de la tonalité des contenus) ou, comme le propose Klout, l'évaluation, toujours automatisée, de la popularité et de l'influence des personnes (physiques ou morales) sur les réseaux sociaux. Je vous propose donc aujourd'hui de voir précisément de quoi il retourne et d'évaluer Klout sur : L'ergonomie et la prise en main ; Les fonctionnalités proposées ; Son utilité concrète et les objectifs atteints. Un service utilisable en deux clics Pour s'inscrire à Klout, rien de plus simple : il suffit d'utiliser son compte Twitter et le tour est joué.

Pourquoi je préfère LinkedIn à Viadeo

8 avril 2011

Ce billet était en gestation de depuis un petit bout de temps, et puis un récent tweet de @nblas conjugué à un voyage dans le train (clé 3G = connexion digne des années 90s = du temps pour faire autre chose que travailler) m'ont donné envie de reprendre ma plume électronique (ou ma e-plume, et pourquoi pas ma plume 2.0). J'utilise Viadeo quasiment depuis son lancement et j'ai longtemps délaissé mon profil LinkedIn au profit du réseau français. Et puis je me suis penchée sur ces deux réseaux pour me rendre compte que, malgré des fonctionnalités assez similaires, LinkedIn était tout même beaucoup plus pratique, pertinent et avancé que Viadeo. Le moteur de recherche J'y consacre une partie entière car je peste depuis plusieurs mois sur ce qu'est devenu le moteur de recherche de Viadeo : un outil limité, qui donne des résultats incomplets. Ce qui est quand même très embêtant pour un moteur de recherche...

La définition du jour : le mème

8 mars 2011

Il y a des mots qu'on voit passer de temps en temps sur la toile et dont on ne connait pas vraiment le sens. C'est le cas de "mème" (pas très joli à prononcer d'ailleurs), qui n'est pas si courant que ça mais qu'on a tous lu un jour sur notre écran. Un mème c'est quoi ? Rien de mieux qu'une petite citation de Wikipedia à ce sujet, nos bons vieux dicos étant bizarrement muets ou trop évasifs sur ce terme (NB : n'hésitez pas à jeter un œil sur le dictionnaire de l'Académie française, ça vaut vraiment le détour) : Un mème (...) est un élément culturel reconnaissable (par exemple : un concept, une habitude, une information, un phénomène, une attitude, etc.), répliqué et transmis par l'imitation du comportement d'un individu par d'autres individus. Richard Dawkins, biologiste et éthologiste, serait le père fondateur de ce terme (assez récent, puisqu'il aurait vu le jour en 1976), issu de "mimesis" qui signifie "imitation" en grec. Pour Dawkins, les mèmes sont : des réplicateurs, comparables à ce titre aux gènes, mais responsables de l'évolution de certains comportements animaux et des cultures. On parle même de mémétique, nouvelle science ou nouveau prisme permettant d'étudier l'évolution des cultures avec un grand C. Et sur le web ? Sur internet, qui fait aujourd'hui partie intégrante de notre culture, les mèmes sont un peu plus légers à appréhender et souvent bien plus drôles.