19 mai 2020 par marie

Nous y sommes. Déconfinés, comme vous. Au taquet de la motivation, comme vous. Mais aussi un peu fatigués du rythme effréné imposé par ce faux télétravail (en famille, ça marche bof bof), et en manque de contacts avec des gens en chair et en os. Nous avons traversé ces deux mois sans trop d’encombres, sans mauvaise surprise. Pas de chômage partiel pour nous, nous avons continué à travailler d’arrache-pied pendant ces 9 semaines si particulières. On en a profité pour bosser (un peu) sur des projets internes, que vous verrez bientôt sur les Internets mondiaux.

Nous voici donc prêts à en découdre avec les mois à venir, qui seront tout aussi imprévisibles que ceux que nous avons traversés. D’attaque nous sommes… Haut les coeurs !

Édito

Bullshitopedie

Disrupter voir “ubérisation”

Grand favori et blablateurs de l’année 2017, “disrupter” est souvent employé à tort et à travers. Même si à l’origine il décrit un mécanisme de rupture, selon le contexte il peut aussi signifier une remise en question suite à cette rupture, voire une rupture dans l’utilisation classique d’un produit, viser un résultat mais rompre avec les méthodes classiques pour y parvenir. Le fait de disrupter un marché en vient souvent à le perturber.

Exemple

On rentre en uber ? Bof, cette boîte à totalement disrupté le marché au détriment des taxis, je vais plutôt prendre ma trottinette.

La dernière illu

Vidéos