En septembre dernier, une partie de l’équipe est partie à Londres pour la Social Media Week… et nous avons été piqués par le virus du voyage studieux : aller voir ailleurs si on y est, ouvrir grand les yeux et les oreilles, et revenir avec une foultitude d’idées.

Alors bien sûr, on participe aussi à des (super) évènements locaux comme les 360 Possibles — qu’on vous conseille vivement —, Startup on the Beach, ou encore le Web2Day… parce que sortir de ses quatre murs ne nécessite pas forcément de prendre l’avion. Pour autant, on a énormément appris en dépassant les frontières de notre Bretagne adorée…

// Londres

On vous en avait déjà parlé en long, en large et en travers l’année dernière, donc pas de redite ! Après 4 jours de mini-conférences et d’ateliers dédiés aux médias sociaux, nous avons conclu que nous étions sur la bonne voie dans notre approche de notre métier, sa dimension stratégique et les conseils que nous apportons à nos clients … mais il nous manquait deux choses : du temps pour réfléchir et une bonne dose de créativité visuelle.
L'Œil au Carré à Londres - Social Media Week
Résultat ? Deux mois après Londres, Pierre nous a rejoints en tant que rédacteur et community manager, ainsi que Romain, notre illustrateur préféré des Internets. Et depuis, on garde toujours en tête : tester, apprendre, encore et encore !

// Québec

En avril, je suis partie visiter ceux qu’on appelle nos cousins, de l’autre côté de l’Atlantique, pour participer à Web à Québec (aka WAQ). Au-delà de l’énorme coup de cœur pour ce pays, ce que j’ai pu entrevoir de sa culture et des pétillants Québécois, j’ai aussi eu l’occasion de rencontrer des entreprises locales du web.
Web à Québec
On y a parlé contenus, design, UX… mais aussi organisation du travail (qu’il s’agisse de la gestion des projets ou du temps de travail)… et c’était passionnant : pas de mission gérée en urgence comme ce peut être (souvent ?) le cas en France, des salariés qui quittent leur poste à 17h sans entendre la fameuse blague « tu prends ton après-midi ? ». On sent chez eux une forme de culture du « chaque chose en son temps » et de « à quoi bon courir plus vite que la musique ».
On en reparlera sans doute, mais cette vision du travail est bien ancrée chez L’Œil au Carré, et a conforté notre sentiment que, là aussi, nous étions sur la bonne voie : chez nous, le temps de travail est géré en autonomie par chaque membre de la team, et nous tenons à travailler main dans la main avec nos clients pour éviter les moments de pression inutiles… Et ça marche !

// Prague

Fin juillet, je tente à nouveau l’aventure, à Prague cette fois-ci. L’idée étant de valider un nouveau format de voyage : partir travailler dans un espace de coworking dans une capitale européenne. Se fondre dans la ville, vivre au rythme de ses habitants… et s’abreuver de nouvelles idées.
Coworking à Prague
À l’étranger, tout est nouveau, même dans un pays ou une ville proche de la nôtre, géographiquement ou culturellement. Spontanément, nous regardons ce(ux) qui nous entoure avec un œil neuf et interrogateur : on lève les yeux pour contempler notre environnement, on se pose mille questions par jour, parfois même sur des sujets qu’on avait considérés comme acquis.
Bref, on a à nouveau 5 ans, avec en tête cette question constante : pourquoi ? Dans cette aventure, c’est justement cette posture, tellement naturelle dans ce contexte, que j’ai ramenée dans mes valises : tout regarder sous un œil neuf et surtout considérer que toutes les questions valent la peine d’être posées.
J’ai aussi piqué quelques idées à l’espace de coworking qui m’a accueilli pour justement distiller cette prise de recul, mais aussi mieux organiser nos bureaux… on vous en reparle très vite !

// Et après ?

Lisbonne ! Cette fois-ci, c’est toute la team de L’Œil au Carré qui fera de déplacement pour le Web Summit en novembre prochain. Et on a hâte 🙂