Nous voici au troisième et dernier épisode de notre série d’articles consacrée à la stratégie de contenu e-commerce.

Notre premier volet était dédié à la définition de votre stratégie de communication web — une étape cruciale pour apporter du fond et de la cohérence à vos actions. Puis, dans le deuxième épisode, nous nous sommes concentrés sur le squelette de votre site e-commerce, votre camp de base.
Enfin, ce tout dernier article dévoile quant à lui la formule d’une stratégie de contenu pensée pour captiver et fidéliser votre public.

Avant d’aborder les médias à investir pour faire rayonner votre e-shop et fidéliser votre audience, voici un rappel des essentiels de votre stratégie de contenu :

  1. Réfléchir avant d’agir, une étape primordiale pour : définir votre charte éditoriale, créer vos personas (pour mieux connaître les usages, besoins et attentes de votre public cible), élaborer votre stratégie SEO et planifier vos actions dans le temps pour communiquer de manière cohérente et efficace.
  2. Séduire et convertir : le moment est venu de façonner les contenus de votre site e-commerce, en lien avec votre stratégie définie en amont. Votre page d’accueil, vos catégories, vos fiches produit, vos landing pages, doivent faire l’objet d’une attention particulière puisqu’ils sont votre vitrine.
  3. Captiver et fidéliser : continuer à attirer l’attention de votre public cible, et à fidéliser ceux qui sont déjà convaincus par votre offre.
    Explications !

Le blog, le journal de bord de votre marque

L’un des outils les plus populaires en matière de stratégie de contenu ? Le blog ! Contraction des mots anglais « Web » et « log », pour « journal » ou « carnet », ce canal de communication est pensé pour raconter votre entreprise.
Il vous offre la possibilité de montrer ce que vous êtes, ce que vous faites et comment vous y parvenez. Un bon moyen pour révéler les sujets qui vous animent et présenter vos actualités.

Le blog favorise le développement d’un esprit de communauté. Certains grands acteurs du e-commerce laissent d’ailleurs la parole à leurs fidèles clients sur cet espace en valorisant leurs idées ou créations en lien avec la marque. C’est ce qu’a choisi de faire Leroy Merlin — devenu l’enseigne favorite des français en 2021 — en créant sur son blog des pages “Projets à l’honneur” et “Vos idées en actions » pour promouvoir les réalisations DIY de la communauté avec le matériel acheté en magasin.

Vous souhaitez mettre en lumière votre savoir-faire, vos valeurs et votre positionnement ? Votre blog est l’endroit idéal pour en faire part à votre audience. Cet outil de communication a vocation à établir votre expertise dans votre domaine d’activité. C’est ici que vous pourrez parler des sujets qui vous sont chers.

Votre blog constitue t-il un levier pour votre visibilité et  votre notoriété ?
La réponse est oui !

En premier lieu, ce média participe activement à votre référencement naturel puisqu’il génère du trafic naturel pour votre site marchand — à condition de publier des articles régulièrement, d’utiliser les mots clés appropriés, et de créer des contenus de qualité. Le juge ici, c’est Google.

Ensuite, il permet d’établir une relation de confiance entre votre marque et vos clients. Si vous parvenez à régaler vos lecteurs avec des sujets qui les intéressent vraiment et qui répondent à leurs problématiques, il y a fort à parier pour que les internautes se tournent vers vous plutôt que vers vos concurrents. Le juge ici, c’est le lecteur.

En bref, pour parvenir à attirer et captiver votre public cible sur votre blog, vous devrez déployer votre stratégie en conciliant constamment :

  • ce que vous souhaitez faire voir ou faire savoir ;
  • ce qu’attendent les moteurs de recherche (SEO) ;
  • ce qui fait vibrer votre cœur de cible (en lien avec l’expérience utilisateur — UX).

Vos sujets de prise de parole auront été définis au préalable dans votre charte éditoriale et détaillés dans votre calendrier pour les traiter de façon équilibrée, dans la durée. Si ce challenge est réussi, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour convaincre sur le long terme (#objectifFidelisation).

À noter que le blog, traditionnellement composé d’articles, a donné naissance à des versions enrichies sur le plan multimédia. J’ai nommé son cousin, le webzine ! Il met à disposition des lecteurs des illustrations, photos, vidéos, articles, éditos — au sein d’un même espace. De quoi inspirer votre communauté.

Les réseaux sociaux sur le devant de la scène

Les usages des consommateurs ont beaucoup changé ces dernières années. Depuis plus d’un an, les comportements d’achat ont évolué au rythme de la fermeture des boutiques (covid-19 quand tu nous tiens) et de la capacité des marques à se réinventer.  Un phénomène qui a fait de la vente en ligne le mode de consommation privilégié, et qui a poussé (plus que jamais) les médias sociaux sous le feu des projecteurs.

Comme le montrent les chiffres du Rapport Digital 2019 de We Are Social et Hootsuite, les réseaux sociaux sont le canal le plus utilisé dans le commerce BtoB et BtoC, avec des audiences considérables en France. On notera sur le podium :

  • Facebook : avec 46,9 millions de VU (Visites Uniques)/mois ;
  • YouTube : avec 45,3 millions de VU/mois ;
  • Instagram : avec 28 millions de VU/mois ;

Rapport digital 2019 We are Social et Hootsuit

Il est fort probable que votre cœur de cible consulte un ou plusieurs médias sociaux au quotidien. Mais lesquels ?
Facile ! Si vous avez créé vos personas en menant des interviews avec ceux que vous visez, vous connaissez précisément leur(s) réseau(x) de prédilection. Cette étape constitue l’un des points de départ pour déterminer le(s) outil(s) que vous devez investir, en lien avec votre stratégie.

Strategie social media

Un point important avant de vous attaquer aux médias fréquentés par votre public : animer un réseau social requiert du temps et pas mal d’huile de coude. Si vous n’avez pas suffisamment de ressources (un community manager en interne ou une agence qui dépote par exemple) pour assurer une animation qualitative, nous vous recommandons dans un premier temps de concentrer vos efforts sur le média le plus consulté par vos cibles.

Les atouts d’une communication sur les médias sociaux sont nombreux, tant pour vous en tant qu’entreprise, que pour les internautes qui y trouvent de l’inspiration, des conseils et des réponses à leurs questions. Le social media réhumanise la relation client. Il offre à votre entreprise un nouvel espace de diffusion pour présenter vos nouveaux produits, créer un dialogue avec vos clients ou prospects, vous dévoiler sous un angle nouveau — en partageant vos coulisses (des précisions sur la fabrication de vos produits, des portraits de vos équipes et partenaires, vos événements internes).

Les réseaux sociaux sont aussi un excellent accélérateur pour les ventes. Avec le social shopping, les acheteurs connectés seront ravis de retrouver votre marque sur leur média fétiche. Ad’sup Consulting et l’Ifop ont publié récemment les résultats de leur étude sur l’impact et la perception de la publicité digitale auprès des internautes. Parmi les plateformes les plus utilisées pour les achats en ligne, les réseaux sociaux figurent désormais, aux côtés d’Amazon et Google. Une tendance qui ne cesse de croître, tout comme le temps passé sur ces outils, en France et dans le monde.

Où passe-t-on le plus de temps sur les réseaux sociaux ?

La viralité ou l’effet boule de neige des médias sociaux

Avant toute chose, une définition de la viralité s’impose.
Son origine étymologique provient du mot latin virus. Il renvoie à l’idée de jus, d’humeur ou encore même de poison. Le concept de viralité est utilisé pour définir une publication multimédia (texte, vidéo, image) entraînant une chaîne de partage et de réactions massives. Il correspond à la concentration de l’attention sur un contenu dans un temps donné. Largement connue sous le nom de  buzz” (good or bad), la viralité est déterminée par la vitesse de diffusion d’un post et son taux d’engagement.

Elle fait partie intégrante de l’ADN de ces plateformes. Les internautes partagent leur expérience d’achat et échangent sur les produits qu’ils achètent ou convoitent. Des interactions qui, si elles sont positives, peuvent avoir un effet bénéfique pour votre marque.

Ces retours d’expériences représentent d’ailleurs une vraie mine d’or. Jamais les entreprises n’ont eu autant d’informations sur le ressenti de leurs consommateurs. Ces données doivent être analysées pour veiller, sans cesse, à la satisfaction de vos clients et vous inscrire dans une logique d’amélioration permanente.

Les influenceurs jouent un rôle important dans ce bouche à oreille numérique. Ils assurent la promotion des marques dont ils deviennent partenaires auprès de leur communauté et favorisent ainsi les réactions et les échanges. Ce type de collaboration visant à créer votre réseau d’ambassadeurs est à envisager pour développer et fidéliser votre communauté.

Un dernier mot pour la fin des fins

Notre conseil pour poursuivre le déploiement de votre stratégie éditoriale ?
Publiez des contenus au plus proche de votre audience pour raconter ce que vous êtes et ce que votre marque offre aux consommateurs. En respectant une règle d’or : des publications pertinentes, diversifiées et régulières. En effet, votre défi consiste à créer un rendez-vous sur des sujets variés (les vôtres et ceux qu’attendent de lire vos lecteurs) pour éviter de lasser vos abonnés en quête de nouveautés.

Bien sûr, vos actions de communication ne se limiteront pas à votre blog et à vos réseaux sociaux. Vous pourrez développer votre réputation en éditant vos contenus sur différents canaux, si (et seulement si) ces derniers répondent à vos objectifs et aux attentes de vos cibles. À titre d’exemple, vous pourrez mener des campagnes inbound marketing pour convertir vos visiteurs en leads, préparer votre newsletter pour réjouir vos abonnés ou créer une communication print détonante.

En adoptant ces bonnes pratiques, ceux qui sont déjà convaincus par votre offre deviendront alors de véritables ambassadeurs. Un mécanisme de fidélisation qui s’auto-alimente 🙂

On ne peut rêver mieux, non ?