Si on adore former de nouveaux utilisateurs aux réseaux sociaux et à la stratégie de contenu, c’est aussi parce qu’on apprécie vraiment tordre le coup aux idées reçues. Et certaines ont la peau dure, comme l’idée que les réseaux sociaux seraient chronophages au delà du raisonnable. Pire encore : y publier des contenus s’apparente dans certains esprits à du remplissage…

Comment publier 4 tweets par jour

Bien sûr, nous comprenons tous les paramètres qui entretiennent cette impression et nous avons des solutions à vous proposer. Mais pourquoi publier 4 tweets par jour parait parfois si compliqué ?

Parce que vous n’avez pas de stratégie et pas de charte éditoriale

Et ça, ça nous rend toujours très tristes (surtout Colin, qui a la larme facile). Comment savoir quoi publier quand on ne sait pas ce qu’on veut dire et à qui ? C’est simple : on n’y arrive pas. C’est compliqué, ça prend du temps et c’est frustrant parce qu’il ne se passe pas grand chose. Autant remettre tout de suite à la mode le lancer de bouteilles à la mer.

Si vous décidez d’être présent sur Twitter, c’est parce que votre cible utilise ce réseau et que vous avez identifié des opportunités dans votre domaine d’expertise. Ce qui vous donne une idée plutôt précise de ce dont vous allez parler, de la communauté et des influenceurs que vous allez solliciter. D’abord la charte éditoriale, ensuite la mise en œuvre !

Parce que vous pensez que vous devez parler uniquement de vous

Les professionnels et les marques sont encore nombreux à penser qu’on est présents sur les réseaux sociaux pour une raison principale : parler de soi. Ne nous voilons pas la face, quand une grande marque dédie un budget conséquent et des moyens humains à sa communication sur les réseaux sociaux, la stratégie fonctionne même si elle se contente de parler d’elle. A condition que l’utilisateur y trouve une valeur ajoutée

Mais rappelons-le, le réseau social est un. RÉSEAU. SOCIAL. Deux mots qui font plus que suggérer qu’il est question d’interaction et d’humain. De partage et d’échange. Bref, vous voyez l’idée générale.

Donc, oui, on partage les contenus pertinents même venus d’ailleurs et on va piocher les bonnes idées de son écosystème pour les partager. Sans aller jusqu’à relayer la concurrence, ok, on vous concède ce détail 🙂

Parce que vous n’êtes pas formé aux outils

Avant de publier 4 tweets par jour depuis votre smartphone, à demi endormi dans votre hamac, entre deux pages d’un roman passionnant, il va falloir apprendre à maîtriser l’outil.

Si cela peut paraître effrayant aux novices, vous viendrez pourtant à bout de n’importe quel outil équipé des bons bagages : curiosité, formation et pratique. La curiosité, pour ne pas y aller à reculons. La formation, parce que même si on peut tout apprendre grâce à internet, ça marche aussi pas mal entre êtres humains. Et enfin, la pratique et l’organisation.

Strava, média social de niche pour les amateurs de running

 

Nous par exemple, nous avons mis en place un réveil qui sonne à 9h sur notre bureau. Immédiatement, nous ouvrons notre carnet de notes à la recherche d’une info sympa, mise de côté pendant les semaines précédentes. Dès que nous tenons nos 4 scoops, nous les écrivons sur un post-it que nous transmettons à un collègue pour qu’il nous donne son avis. Quand toute l’équipe a validé les hashtags, nous sommes prêts à publier. Eh voilà, en une matinée seulement, nous avons animé un compte Twitter !

Non, évidemment. Avec une organisation aux petits oignons, ça nous prend beaucoup moins de temps que ça. Et ce sera bientôt pareil pour vous !