Flashback — Dans un premier épisode, Guillaume Genest partageait avec nous son quotidien de podcasteur. Pour la suite de cet article en deux volets, c’est PPC qui prend la parole. Avec l’aide de son équipe, il anime chaque matin depuis deux ans le podcast du Digital pour tous. Incursion dans l’univers de celui qui, en démarrant de zéro, a fédéré toute une communauté autour d’un média, d’un format, d’une thématique.

PPC et Guillaume Genest, de Salut les Designers, partagent un savoir-faire, celui de la création de podcasts. On retrouve entre eux des similitudes, et une empreinte très personnelle pour chacun. Celle qui confère son unicité à chaque contenu. PPC a pris le temps de nous retracer son parcours, ses constats, et ses ambitions pour l’avenir — et nous le remercions bien bas ! Son fil rouge : un podcast participatif sur le numérique, diffusé en direct chaque matin sur Twitter.

La ligne éditoriale du Digital Pour Tous

Podcast Le Digital pour tous

Tout comme l’équipe de Salut Les Designers, celle du Digital Pour Tous tient à suivre une ligne éditoriale minutieusement tracée. L’objectif, nous explique PPC, est de « ne laisser personne sur le bord de la route », et de « tout mettre en oeuvre pour favoriser l’inclusion numérique de tous, et en particulier les 11 à 14 millions de Français un peu paumés par cet univers ». Ainsi, chaque jour, le monde des internets et des technologies est abordé de façon simple, de manière à ce que les podcasts soient accessibles aux novices comme aux experts et autres passionnés.

Aussi, si chaque podcast matinal met en valeur la spontanéité des échanges et le format conversationnel, il s’accompagne également d’une version plus synthétique pour les auditeurs qui préfèrent aller droit au but. Après la diffusion en direct sur Twitter, l’enregistrement est donc découpé, monté, puis diffusé sur les plateformes d’Apple et de Google, Spotify, Deezer, Podcast Addict, TuneIn ainsi que Pocket Cast.

Enfin, le média du Digital Pour Tous est amélioré et adapté continuellement, l’équipe étant adepte du learning by doing (l’apprentissage par l’action, en VF). Une évolution que l’on peut constater en écoutant les nombreux épisodes disponibles sur le site dédié au podcast. Entre le premier et le dernier, par exemple, la différence est audible tant au niveau du phrasé que de la façon d’introduire les sujets abordés !

La participation active des abonnés, priorité de PPC et son équipe

Si l’inclusion est le pilier de cette série, le succès du Digital pour Tous repose aussi sur l’implication de son audience dans la création et la progression des contenus. PPC détaille : « Ce podcast est co-construit avec les commentaires déposés en direct par les auditeurs. Ce sont eux qui proposent et choisissent le sujet de l’émission du lendemain. Ils apportent leurs points de vue, leurs retours d’expérience sur le thème désigné en collectif ». Un modèle qui semble porter ses fruits, puisqu’à l’aube de la saison 3 — Le Digital Pour Tous ayant été lancé en septembre 2018 —, la communauté compte plus de 450 membres !

En parallèle, PPC reconnaît avoir « la chance d’être entouré par des femmes et des hommes de talent qui constituent la rédac’room ». L’équipe, qui réunit une trentaine de personnes, s’attèle quotidiennement à la préparation des épisodes et au choix des références citées lors de l’enregistrement.

Aussi, abonnés et créateurs de contenus peuvent se retrouver lors d’événements organisés par tous ceux qui s’affairent dans les coulisses du Digital Pour Tous. L’occasion de rencontrer des acteurs du numérique et d’échanger « en vrai ».

Et la rédac, dans tout ça ?

On y vient ! Si PPC est à l’aise avec les codes du live conversationnel, c’est toujours dans une démarche de lisibilité qu’il a lancé le site ledigitalpourtous.fr. « Ici encore, nous progressons en collectif. La plateforme est née de l’idée de nos abonnés sur Twitter, qui souhaitaient accéder à une base de données pour retrouver facilement les épisodes », se souvient-il. Une initiative pratique et efficace, puisqu’aujourd’hui, plus de 400 enregistrements y sont répertoriés — une collection qui sera étoffée dès la rentrée 2020 !

La rédaction des billets publiés sur ce blog, elle, est assurée par les membres de la rédac’room, sans rien imposer à qui que ce soit. Chacun procède en effet selon ses affinités et ses disponibilités.

D’un point de vue technique, PPC le reconnaît : « Nous devons encore progresser sur les aspects SEO, et nous travaillons sur l’accessibilité du site dans une logique d’amélioration constante ». Quoi qu’il en soit, l’audio et l’écrit relèvent d’une complémentarité incontestée pour les créateurs du Digital pour Tous. D’ailleurs, en plus des podcasts et du blog, une newsletter hebdomadaire est également proposée aux abonnés. C’est la preuve que l’éditorial s’inscrit en fil rouge dans l’approche de l’équipe.

Une ouverture à de nouvelles possibilités

PPC conclut en nous confiant qu’il ne tire que du positif de ce format de plus en plus populaire chez toutes les générations. « Les outils digitaux qui nous sont offerts permettent de nouveaux champs des possibles et de nouvelles écritures créatives », dit-il. « C’est ce que nous faisons quotidiennement avec toute l’équipe, en prenant beaucoup de plaisir à partager nos savoirs et à tester d’autres façons de réaliser les choses. J’ai même hâte de démarrer la saison 3, car je suis persuadé que nous allons encore inventer des expériences passionnantes ! »

Voilà qui est dit, ou plutôt écrit… voire les deux ! À propos d’expériences passionnantes, on nous signale que les candidatures sont ouvertes si vous êtes un professionnel ou un passionné du numérique et que vous souhaitez monter à bord 😉