Impossible de passer à côté du terme « selfie » qui a même été élu « mot de l’année 2013» par les auteurs du dictionnaire d’Oxford. Nouveau terme pour une pratique vieille comme le monde, pourquoi est-ce que ça marche ?

The selfie syndrome

Ces autoportraits réalisés à l’aide d’un smartphone, d’une webcam ou d’un appareil photo numérique sont destinés aux réseaux sociaux. Avec l’avènement de Facebook, Instagram et Snapchat, se prendre soi-même en photo est devenu quelque chose de banal, surtout chez les adolescents. Comble du narcissisme pour certains et malgré des dérives, les selfies peuvent s’avérer utiles pour une entreprise ! Allez, on regarde pourquoi !

Le selfie, qu’est-ce que c’est ?

Tout d’abord, définissons ce terme. Le selfie, c’est « une photographie que la personne a prise elle-même, généralement avec un smartphone ou une webcam et téléchargé sur un média social » (selon le Oxford English Dictionary, rien que ça !). Filez voir cette infographie appelée « 2013  : the year of the selfie« , très intéressante sur le phénomène.
Avec l’explosion de l’utilisation des smartphones et des applications du genre Instagram, se prendre en photo est un jeu d’enfant ! Célébrités, adolescent(e)s, adultes inconnus : plus personne n’hésite à publier sa ganache sur les réseaux sociaux.
Mais en-dehors du simple fait de prendre un autoportrait, on trouve d’autres pratiques, dont voici une petite liste non exhaustive :

  • le « groufie » : le selfie de groupe, comme celles des Oscars 2014 ;
  • le « delfie » (pour « death-selfie ») qui consiste à prendre un selfie au milieu d’un enterrement ou plus tristement devant un cimetière, avec sa grand-mère mourante ou d’autres endroits « non appropriés » ;
  • le « belfie » (pour « butt-selfie ») : ou l’art de prendre son arrière-train tout en effectuant un selfie plus basique ;
  • le « welfie » (pour « working-out selfie ») : se prendre en photo en pleine séance de sport, sans aucune goutte de sueur siouplait ;
  • le « bookshelfies » : un autoportrait devant sa bibliothèque, pour exhiber sa ganache tout en paraissant cultivé ;
  • le « helfie » :  prendre en photo sa nouvelle coupe de cheveux, nouvelle couleur, nouvelle coiffure ou toute autre modification apportée à sa tignasse. ;
  • le « legsie » : prendre ses jambes en photo. On le retrouve surtout sur les photos des gens qui passent leurs vacances au bord de la plage ou de la piscine. Il y a d’ailleurs eu un détournement génial sur le Tumblr Hot-dog-legs, où il fallait chercher si c’était des jambes ou des Knackis sur les photos !  Le legsie est surtout utilisé par les adolescentes actuellement.

Et pour une entreprise alors ?

Au premier abord, on pourrait penser que « selfie » et « entreprise » n’ont rien en commun. Mais que nenni ! Il peut tout d’abord servir au placement de produit, comme le célèbre selfie des Oscars 2104 pris par Bradley Cooper pour la promotion du Galaxy Note 3 de Samsung. Ce selfie a été retweeté 3,5 millions de fois, très beau coup de pub’ pour Samsung.

Selfie ceremonie des oscars 2014

LE fameux selfie (admirez la magnifique tête de Kevin Spacey au passage !)

Le selfie, ça peut aussi être l’occasion de développer votre présence sur le web via des concours. Prenons l’exemple d’Etam et de son concours Jolies Jambes, datant de fin 2013. Le but était simple : « les candidates enfilent leur collant préféré, shootent leurs jolies jambes et postent leurs photos sur joliesjambes.fr ou sur Instagram avec le hashtag #joliesjambesbyetam » (selon le communiqué de la marque).
Le concours a été mis en place pour le lancement de la collection de collants appelée « Jolies Jambes » , avec de nombreux lots à la clé (séjour à New York, iPad Mini et d’autres petits cadeaux).
Ce concours a été un franc succès avec presque 700 participations sur Instagram et a aidé Etam à développer encore plus son image et sa présence sur les réseaux sociaux.
Vous pouvez aussi tenter un concours de selfie en interne, histoire de resserrer les liens entre salariés et maintenir une bonne relation au sein de votre entreprise 🙂
De simple loisir pour les particuliers à un usage professionnel pour les entreprises, le selfie est loin de finir sa folie !