« Son taux de pénétration est passé au niveau mondial de 58,4 % à  60,7 % en un an, selon les chiffres de l’institut ComScore. En avril 2007, 465,4 millions sur 766,2 millions d’internautes au niveau mondial se sont rendus sur Google, un chiffre en progression de 13,8 % en un an. La tendance est encore plus forte en Europe, où le taux de pénétration de Google a gagné 2,1 points en un an à  71,3 %.
(…)
Si l’on s’attache au critère pur de la pertinence (…)  » rien ne permet d’expliquer la préférence massive des internautes pour le moteur Google. Globalement, Google et Yahoo ont des performances équivalentes  »
(…)
» Aujourd’hui, sur le Web, 40 % des requêtes ne reçoivent pas de réponses. Nous travaillons à  améliorer ces performances mais les gens ne le voient pas. Il y a un énorme effet marketing venant de Google. »
(…)
Beaucoup n’excluent pas qu’une nouvelle révolution soit possible.  » Le bouleversement pourrait venir de la nouvelle génération. Pour les plus jeunes, Google, c’est une 2 CV, le moteur des parents «  »
Lu dans : Google renforce sa domination sur les moteurs de recherche, dans La Tribune du 04 juillet 2007.