Bien souvent, on a tendance à confondre la veille et la recherche d’informations. Pour autant, même si les principes de base sont les mêmes, les pratiques sont en réalité différentes.
C’est d’ailleurs suite à la publication de la cartographie des outils de veille gratuits que j’ai pensé à écrire ce billet, car on m’a proposé pas mal d’outils à ajouter (merci pour vos contributions !) qui n’étaient pas des outils de veille, mais de recherche.
Bon, d’accord, je suis tatillonne, mais je vais vous expliquer pourquoi 😉

veille_recherche_nuance

Veille et recherche, fausses jumelles ?

Lorsqu’on parle de faire une recherche, il s’agit en réalité d’une requête ponctuelle : qu’on veuille un restaurant ou une info sur une entreprise, on interroge des moteurs en « one shot », on navigue, on furète pour trouver ce qu’on cherche.

Lorsqu’on fait de la veille, le principe est à peu près le même sauf que :

  • On formulera des requêtes plus ciblées, avec des opérateurs spécifiques pour limiter un maximum le « bruit », toutes ces informations « parasites » qui ne nous intéressent pas.
    Alors qu’au moment de faire une recherche, on peut se permettre d’être un peu plus large et plus vague. On pourra par exemple entrer « Bretagne », qui affichera aussi toutes les occurrences incluant « Grande Bretagne », ce qu’on évitera à tout prix lors du paramétrage de la veille.
  • On cherchera des outils qui nous faciliteront la tâche : imaginez-vous d’entrer la même requête tous les jours dans le même moteur de recherche pour vérifier les nouveaux résultats… voilà de quoi je parle 😉
    Un outil de veille permettra donc de vous faire gagner du temps, notamment sur la collecte d’informations, l’une des étapes les plus chronophages de la veille.

Ce qui m’amène au deuxième point, plus concret :

Des méthodes et des outils différents

Lorsqu’on fait une recherche, on va rarement organiser une réunion ou en tout cas prendre le temps de la réflexion de ce qu’on veut trouver comme information et comment y parvenir.
Au contraire, on ira plutôt entrer les premiers mots clés qui nous viennent à l’esprit dans les moteurs de recherche, en affinant au fur et à mesure si nécessaire.
Lorsqu’on fait de la veille, il est essentiel de se poser la question des informations dont on a besoin, de comment les formuler pour ne pas crouler sous la masse de résultats (et noyer votre lecteur de flux RSS, votre boîte mail, etc.)
J’évoquais d’ailleurs ce sujet dans un précédent billet sur le métier de veilleur, et plus précisément dans cette cartographie.

outils veille recherche

L’autre point est celui des outils. Il existe une multitude de moteurs de recherche (sur des personnes, sur des entreprises, sur des actualités, ou tout simplement généralistes) qui ne sont pas des outils de veille.
Pour moi, un outil de veille permet au minimum :

  • de paramétrer des requêtes avancées (exclusions, expressions strictes, langues…)
  • de recevoir de façon automatisée les résultats de la requête, et de préférence par flux RSS.

Par exemple KGB People est un outil de veille (il permet d’ajouter des filtres et de paramétrer des alertes) mais 123people est un moteur de recherche.
Je parle ici des outils gratuits, les outils payants sont bien plus complets que cela. Ils permettent notamment d’ajouter des sources spécifiques, de trier les informations collectées, de les qualifier et dans le meilleur des cas de les rendre accessibles sur une plateforme commune.
Ce qui m’amène au dernier point : les sources d’informations. Lorsqu’on est en veille, on identifiera davantage des sources d’informations spécialisées, plutôt que de se baser sur une recherche globale et généraliste (même si on peut cumuler les deux, Camille avait consacré un billet à ce sujet), alors qu’on fera l’inverse pour une recherche ponctuelle.
En résumé, la veille est un processus iteratif (comme le dit l’AFNOR) qui nécessite des outils spécifiques pour la collecte, le tri, l’analyse et la diffusion. Les outils de recherche sont pour leur part efficaces pour ce qu’ils sont : afficher des résultats à partir d’une requête. Outils qui servent grandement au veilleur pour l’identification de mots clés, de sources ou tout bonnement d’outils de veille !