Parfois propice à de bonnes résolutions aux plus sages d’entre nous, on s’est dit que la rentrée allait être un prétexte pour vous parler d’une pratique essentielle et souvent maladroitement négligées sur nos réseaux : l’utilisation de mots de passe. Alors pourquoi pas dresser un trombinoscope de rentrée des bons et des mauvais élèves et de faire comme ce prof d’histoire-géo que vous aviez en 4e. Mais si vous savez, celui qui redonnait les copies du DS par ordre décroissant.

Paul-Dylan : le cancre

Son mot de passe préféré : « azerty » sur Badoo
Sa note : 0/20
Paul-Dylan est l’exemple même de la personne mal éduquée : son mot de passe est le même partout et il est facile à deviner. Même s’il ne fera pas pire que le secrétaire d’état Américain, c’est l’élève Duccobu du numérique.

Anne Gaelle : celle qui se casse pas la binette

Son mot de passe préféré : « minouche » sur Instagram
Sa note : 5/20
C’est toujours mieux qu’un mot de passe banal, mais vu qu’Anne Gaelle poste tout le temps des photos de son chat Minouche sur Instagram, cracker son compte se révèle aussi simple que de pirater la session d’un passionné d’égyptologie qui a pour mot de passe « Ramsès II ».

Bartholomé : celui qui égare tout

Son mot de passe préféré : « 018695547 » sur un bout de papier
Sa note : 10/20
Belle tentative de mot de passe sécurisé, mais un mot de passe doit rester secret : le meilleur moyen est de le garder entre ses deux oreilles. A moins qu’il s’agisse d’un identifiant pas trop craignos comme celui de votre compte Myspace ou accès réseau restreint aux visiteurs de votre lieu de travail, vous n’avez aucune raison d’écrire vos données sur un post-it accroché au tableau de la salle de réunion.
Bref, ne faites pas comme dans les bureaux de la Fifa ou de TV5Monde.

 

 

Djeustine : Celui qui n’avait qu’une seule adresse mail

Son mot de passe préféré : « d4rKeR*Th4N=Bl4cK » sur Jeuxvideos.com, Facebook, LinkedIn, Steam, impots.gouv.fr, dorcel.tv
Sa note : 13/20
Ah ! Enfin un mot de passe exemplaire : plus de 10 caractères, des majuscules, des chiffres, des caractères spéciaux, ça commence à devenir quelque chose de satisfaisant. Un mot de passe solide mais deux reproches :

  1. Le mot de passe a un sens : pas aussi évident que le chat d’Anne Gaelle, mais on peut le deviner.
  2. Et surtout : c’est le même mot de passe pour chaque plateforme. « Ne jamais mettre ses oeufs dans le même panier » comme dirait l’autre. Même solide, si votre mot de passe parvient à être découvert par un moyen ou un autre, la personne pourra hacker tous vos comptes et vous faire des misères.

« Ne jamais mettre ses oeufs dans le même panier »

 

Hypolite : le pété de thunes

Son mot de passe préféré : « Al1.Ma2l1_President2022 » sur Dashlane
Sa note : 16/20
Riche héritier d’une famille qui a fait fortune dans le bipper et le téléphone Ola dans les années 90, Hypolite a de quoi se payer un coffre fort comme Dashlane ou 1password. C’est très pratique car avec un seul identifiant on pas avoir accès à tous ses mots de passe, que ça soit sur votre ordinateur de bureau ou sur votre mobile. On y retrouve d’autres services comme la synchronisation de tous vos identifiants, une mise en garde si vos mots de passe sont trop faibles et un générateur en béton pour en changer si besoin. Mais Hypolite est riche et peut se payer une abonnement annuel, il existe néanmoins une offre gratuite et accessible pour la plupart de ces services.

Chiraque : Celle qui a tout compris

Son mot de passe préféré : « JSIP*maamc=1405 » sur Facebook
Sa note : 19/20
Chiraque est une internaute responsable, douée et exemplaire. Et ses mots de passe le sont aussi : longs, avec des lettres en majuscules et minuscules, des chiffres et caractères spéciaux. Petite astuce : la suite de lettres est un acronyme et son sens change selon les plateformes utilisées. Par exemple sur Facebook c’est « JSIP*maamc=1405 » pour « Je Suis Ici Pour  * M’Amuser Avec Mes Cops et la date d’anniversaire de Mark Zuclerberg« , mais sur Twitter ça peut être « JSIP*SLLTDTC=0212 » pour « Je Suis Ici Pour * Suivre Le Live Tweet De Top Chef avec la date d’anniversaire de Philippe Etchebest. »

 

Petite astuce : la suite de lettres est un acronyme et son sens change selon les plateformes utilisées.

Pour résumer :

Un mot de passe en béton c’est :

  • Des caractères différents : majuscules, minuscules, chiffres, caractères spéciaux
  • Un mot de passe unique : soit un par compte
  • Un mot de passe assez long : à partir de 10 caractères c’est bien
  • Un sens caché : pour ne pas être facile à deviner mais rester mnémotechnique
  • Un gestionnaire de mots de passe si vous êtes super balèze
  • Et avec ça, on peut être sûr que vous aurez une bonne note !

 

Et n’oubliez pas :