Comme vous avez pu le remarquer, ce site a légèrement changé, à commencer par le nom. Un logo est aussi apparu, avec pour baseline « stratégies de veille sur internet ». Mais qu’est-ce?
Depuis plusieurs mois, je me prépare doucement mais sûrement à cette nouvelle aventure qu’est la création de L’Œil au Carré. Aujourd’hui, c’est chose faite!

Pourquoi me lancer?

La réponse est simple : parce-que j’en avais envie! Envie de voler de mes propres ailes, de tenter l’expérience, et de me consacrer entièrement à ce beau projet.
Envie aussi de tester une nouvelle approche de la veille :

  • En mettant notamment l’accent sur un contact toujours plus étroit avec mes clients et une meilleure compréhension des besoins, pour des prestations sur-mesure de qualité… tout en les accompagnant dans leur démarche : de quoi ont-ils besoin? pour quels projets? les résultats de veille ont-ils été d’une réelle utilité?
  • En proposant un nouveau format de livrable : la mind map.
    Mon objectif étant d’éviter à tout prix les documents trop lourds, trop longs à digérer.
    Avec la mind map, tous les résultats de veille sont organisés et structurés, mais surtout accessibles (et par conséquents utilisables) en un coup d’œil. Si réticences il y a, un format plus classique sera envoyé en complément.
    Lors de ma phase de test, j’ai pu constater sur mes « cobayes » un a priori négatif à utiliser des mind maps, mais une fois celles-ci ouvertes, on m’a demandé de ne plus envoyer le format classique. Une réussite donc 😉

Pourquoi L’Œil au Carré?

Au-delà des différentes images qu’évoquent le nom de L’Œil au Carré (le carré de l’écran, le contraste rond/carré ou encore le carré des mathématiques), il y a aussi le « web au carré », ou « web squared« , de Tim O’Reilly.
Tim O’Reilly est le fondateur de la maison d’édition du même nom, internationalement connue et spécialisée dans l’informatique.
Très impliqué dans le développement de l’open-source, il est aussi l’un des premiers à avoir utilisé l’expression « web 2.0 ».
Pour Tim O’Reilly, les lacunes du web 2.0 seront progressivement complétées par le « web au carré » :

Loin de tout expliquer, ce schéma permet d’avoir un rapide aperçu de cette théorie. Pour faire (très) court, le web évoluera vers ce que nous commençons à apercevoir avec la réalité augmentée, les prémisses du temps réel, ou encore les objets communicants « machine to machine ».
Bref, un nom plein de sens pour cette nouvelle entreprise, dont vous découvrirez les prestations et la philosophie en visitant les pages du site « corporate ».
Le blog L’Œil sur le Net va donc disparaitre, mais pour mieux rebondir avec le blog de L’Œil au Carré 😉
A bientôt!
Dans un billet publié cet été, Fred Cavazza explique très bien la logique de Tim O’Reilly.
Autre billet à ce sujet, celui de David Fayon, moins enthousiaste que Fred Cavazza sur le « web squared ».
L’article original, de Tim O’Reilly et de John Battelle, est accessible ici.

Merci beaucoup à toute l’équipe de Lunaweb, conceptrice de l’identité visuelle, du site et de tous les supports de communication de L’Œil au Carré.