A l’occasion des 3èmes Assises nationales de la formation en intelligence économique, La Tribune consacre un dossier à ce sujet.
Autour de la thématique « Quels profils pour quels besoins ? », l’objectif de cette manifestation est « d’organiser la rencontre entre l’offre et la demande de formation en intelligence économique ».
Pour Olivier Buquen, nouveau délégué interministériel à l’intelligence économique :

Il est impossible d’être pertinent si vous ne disposez pas d’informations sur les concurrents, le marché, les technologies qui émergent. Il faut donc que les cadres et les dirigeants soient sensibilisés dès leur formation initiale, puis lors de formations continues délivrées par les services de l’État, les CCI et les unions patronales.

Ludovic Emmanuely, fondateur et président du groupe La Fontaine, ajoute :

Pratiquer l’intelligence économique dans l’entreprise ne signifie pas seulement créer un service ad hoc : c’est un changement d’attitude qui implique une autre façon de travailler et qui appelle de nouvelles compétences. »

Les autres articles du dossier passent rapidement en revue les offres de formation en IE (interview d’Alice Guilhon, DG de Skema Business School), l’avenir professionnel des étudiants en IE (étude de l’ICOMTEC, à lire ici) ou encore quelques lignes sur la veille et la gestion des infos… Sujets trop peu exploités à mon goût!
Bref, je crois vous avoir fait passer l’essentiel à lire sur ce dossier 😉
Source : Sensibiliser les cadres à l’intelligence économique, La Tribune du 07/12/09