Médias sociaux

Et la politesse alors ? Dis bonjour à la dame !

17 février 2011

Que ce soit sur notre bon vieux world wide web ou sur le web social tout court, on oublie parfois (souvent ?) d'ajouter une dose de politesse dans nos échanges avec les autres. Qui n'a pas reçu des mails télégraphiques et au format brut(e) sans bonjour-merci-au revoir ? Ou des demandes de mise en relation (sur Viadeo notamment) sans message ? Rien de dramatique bien sûr, mais c'est tout de même plus agréable de recevoir un petit mot, aussi court soit-il, avec un "bonjour", des phrases toutes simples (sujet-verbe-complément ;) et surtout de savoir pourquoi on entre en contact avec quelqu'un. Mais à quoi ça sert ? Bon OK, je suis un peu tatillonne, mais la politesse ce n'est pas juste pour faire joli. Et ce n'est pas parce-qu'on est tout seul devant son ordinateur qu'il faut pour autant en oublier ceux qui recevront nos messages.

Réseaux sociaux : des millions d'utilisateurs… et moi et moi et moi ?

1 février 2011

En ce début d'année chacun y va de son bilan chiffré. LinkedIn aurait dépassé la barre des 100 millions d'utilisateurs dans le monde (dont environ 3 millions en France). Facebook aurait pour sa part atteint les 20 millions de membres français et les 500 millions à l'international (ce qui était déjà le cas il y a 6 mois, d'où une once d'incertitude et l'emploi du conditionnel ;) Viadeo aurait 35 millions d'utilisateurs à son actif, dont un peu moins de 4 millions en France. Dans le cadre de formations, je propose des sessions de prise en main et de personnalisation des différents réseaux sociaux, pour aborder ensuite les fonctionnalités avancées. Voici donc quelques conseils et retours d'expérience sur leur utilisation.

Quelques conseils pour développer son réseau

28 janvier 2011

C'est tendance et de plus en plus important aujourd'hui : "réseauter" c'est un peu la solution magique quel que soit l'objectif visé. Vous cherchez un emploi ? Réseautez ! Vous voulez vendre un produit, créer une entreprise ? Réseautez ! Vous souhaitez développer et concrétiser une idée ? Réseautez ! Loin de moi l'idée de critiquer ces bons conseils, car ils me paraissent justes et même indispensables. C'est davantage l'approche qui me froisse un peu, mais celle-ci est certainement due à notre génération/époque/mauvaise habitude qui nous baigne dans l'immédiateté : je veux ça, tout de suite, et sans trop d'effort s'il vous plait (bon, je caricature un peu mais l'idée est là). Le problème, quel que soit le projet, c'est qu'il faut du temps et de la patience (et c'est une impatiente chronique qui vous parle ;) Pour ma part, je réseaute depuis un bout de temps (en vrai ou pas), pour trouver un emploi d'abord, pour mettre sur pied et développer mon entreprise ensuite. De fil en aiguille, on se prend facilement au jeu du réseau et on y découvre des tas d'autres intérêts. Voici donc quelques conseils que j'ai pu apprendre ou appliquer, surtout au contact des autres.

The Whuffie Factor, ou comment mieux appréhender le potentiel du 2.0

13 décembre 2010

En cette semaine post-LeWeb'10, difficile de passer à côté de Tara Hunt et du Whuffie Factor. C'était d'ailleurs déjà un peu le cas ces derniers mois, tous les livres touchant de près ou de loin au web social ou au community management y faisaient référence. J'ai hésité à en parler moi aussi et puis, finalement, ce billet s'est écrit "tout seul". Mes réticences J'ai donc acheté The Whuffie Factor (ou L'Effet Whuffie en français) parce-qu'il était cité un peu partout et que j'avais envie d'en savoir un peu plus sur ce concept et son auteur. Première réticence : je ne voyais pas pourquoi avoir choisi le mot "whuffie". Je n'étais pas vraiment convaincue avant de lire le livre, et je ne le suis à vrai dire toujours pas, mais ce terme a au moins l'avantage de susciter l'intérêt et de faire sourire (et donc d'attirer des personnes un peu hésitantes), mais aussi de donner une connotation toute différente à ce qu'il représente, le "capital social". Tara Hunt explique d'ailleurs dans son livre pourquoi elle a choisi ce terme. Le whuffie est en réalité une invention de Cory Doctorow dans son livre Down and Out in the Magic Kingdom, qui désigne une monnaie éphémère, basée sur la réputation des personnes.

Télérama & l'e-réputation : attention danger ?

11 octobre 2010

J’ai acheté aujourd’hui le dernier numéro de Télérama, qui consacre sa couverture et un article de trois pages à l’e-réputation et le droit à l’oubli. Je m’attendais à lire ce que j’ai lu, mais je pensais y trouver un dossier de fond, certainement plus nuancé. Alors que trouve-t-on…

La nuance du jour : web & internet

1 octobre 2010

Le net, le web, la toile, internet : on utilise très souvent ces termes comme des synonymes (moi la première !) C’est en regardant une vidéo sur Mashable (courte et instructive) que je me suis rendue compte de mon erreur : le web et internet, ce n’est pas…

La définition du jour : médias sociaux & réseaux sociaux

18 août 2010

Une nouvelle rubrique ? Oui, mon capitaine ! Mais à quoi cela sert-il ? D’une part il est toujours bon de rafraîchir ses bases de connaissance, et puis cela permet aussi d’éviter des confusions, des malentendus. Donc pour débuter cette nouvelle rubrique, je n’ai pas choisi un mais deux…

Les Paris de l'IE : e-réputation, veille & protection

17 juin 2010

J’étais hier aux Paris de l’Intelligence Economique, organisés par l’ARIST, les CCI et l’Agence économique de Bretagne, dans le cadre de la Semaine de l’innovation. L’occasion pour ces institutionnels de présenter les différents dispositifs de sensibilisation et d’encadrement à l’IE, de rappeler les résultats de…

A lire sur CaddE-réputation : définir ses objectifs de veille

29 avril 2010

Depuis que j’utilise Twitter, j’ai perdu l’habitude de relayer ici des articles ou billets qui m’ont intéressé. Cette fois-ci je fais une entorse à la règle, après avoir lu le dernier billet de Camille sur les questions à se poser (points à préciser, objectifs à définir) lors…