Archive: Nov 2012

Privacy Fix, l'outil qui sécurise vos données

30 novembre 2012

Facebook a récemment annoncé une modification de ses politiques d'utilisation de données. Suite à cet évènement, on a pu observer sur la page du réseau social, mais aussi dans nos timelines un très grand nombre de messages de ce type : Conformément à l'AGBG, en raison de la nouvelle politique de Facebook, je refuse par la présente, l'utilisation commerciale de mes données personnelles c'est-à-dire : mes textes, mes photos, mes photos personnelles, mes données personnelles, mes photos de profil ainsi que toutes autres formes d'informations figurant sur mon profil ou pouvant être reproduites sur le profil de mes "amis". Rien de ce qui me concerne ne devra être commercialisé ou divulgué sans mon consentement écrit. [...] Le contenu de ce profil est strictement privé et uniquement réservé à des personnes que je choisis.La violation de la vie privée est punie par la loi. UCC 1-103 1-308 TOUS DROITS RÉSERVÉS SANS PRÉJUDICE. Si ce texte n'a aucune valeur juridique, il montre combien les internautes deviennent sensibles à la protection de leurs données : en partageant ce statut sur leur profil Facebook, les internautes partagent leur crainte de ne pas être suffisamment protégés.

Combien ça coûte ?

27 novembre 2012

Ceci n'est pas un remake de l'émission de Jean-Pierre Pernod, mais bien un sujet de fond qui mérite qu'on s'y attarde (au moins) le temps d'un billet de blog. Rien de surprenant, cette question est sur presque toutes les lèvres des personnes que je rencontre, notamment lors de mes interventions sur nos sujets de prédilection : la veille sur internet, les médias sociaux, l'e-réputation et la stratégie de contenu.

La conception centrée utilisateur, maître mot de votre communication web

16 novembre 2012

Bentôt trois ans que je forme et accompagne des entreprises qui se posent la question de l'utilité des médias sociaux. Chaque cas, chaque problématique est différent(e), et les solutions proposées le sont aussi. Mais en filigrane de ces différentes sessions de travail, c'est souvent la compréhension du sujet et des changements induits qui font défaut : on sent bien que les choses sont en train de changer, mais on ne sait pas vraiment par quel bout les prendre. Sans compter que les médias sociaux ont leur (gros) lot de mythes et d'idées reçues. Au-delà des expressions tendance à la "2.0" utilisées à toutes les sauces (entreprise 2.0, RH 2.0 et j'en passe), le changement majeur est à mon sens la "conception centrée utilisateur", versus nombrilisme, que doivent comprendre et appliquer les communicants de tous poils.

Le minutieux travail de l'écriture pour le web

13 novembre 2012

Écrire pour le web ne s'improvise pas. Si n'importe qui peut prendre une feuille de papier et y coucher toutes ses pensées, il n'est pas si simple de rédiger un contenu pour le web. Pourquoi ? Parce qu'on ne lit pas sur un ordinateur, sur une tablette ou sur un smartphone de la même manière qu'on feuillette un bouquin. La fatigue des yeux rivés sur l'écran, la volatilité de l'attention souvent distraite par d'autres éléments sur la page, ou encore la multitude de billets publiés chaque jour rendent le lecteur moins disponible et moins concentré. Bien que le contenu soit roi sur Internet (car sans contenu, le web serait bien peu de choses), il n'empêche que certaines règles de base s'imposent, tant sur le fond que sur la forme des billets de votre blog.