World Usability Day, une journée sous le signe du test utilisateur !

Le 10 novembre dernier, on était à la French Tech pour l’édition rennaise du World Usability Day. Au programme : découverte de sites, tests d’interfaces et conférence sur l’expérience utilisateur. Asseyez-vous, on vous raconte notre journée.

Une journée sous le signe du test utilisateur !

#WUD2016, mode d’emploi

Le World Usability Day a été créé en 2005 dans le but de faciliter l’accès à la technologie, c’est d’ailleurs ce qu’on peut lire dans leur charte. Cette journée thématique a lieu le second jeudi de novembre et réunit des professionnels, des politiques, des industriels, des enseignants ou même de simples citoyens curieux.

L’événement organisé à Rennes était dédié à l’expérience utilisateur (aussi connue sous l’acronyme UX), ou comment envisager nos produits et nos services du point de vue de l’utilisateur pour lui offrir une expérience mémorable… et pas seulement dans le webdesign !

A Rennes, la Journée Mondiale de l’Utilisabilité a été conjointement organisé par Le réseau des e-commerçants, le collectif UX Rennes et l’agence LunaWeb. L’événement invitait tous les curieux à visiter et à tester des sites et services web avant d’assister aux conférences de l’UX Deiz.

Je teste, tu testes, nous testons !

Au Mabilay, il n’y avait pas moins de quarante sites et applications à tester en présence de leurs concepteurs. Pour tout vous dire, de nombreuses activités étaient représentées : on a vu un jukebox collaboratif, un site permettant d’améliorer le référencement local de son commerce, une plateforme de création d’adhésifs personnalisables, et plein d’autres ! Nous nous sommes prêtés au jeu et avons enfilé notre costume de client mystère en quête d’informations.

Et au fait, ça se passe comment un test ?

Rien de plus simple, autour d’une table, réunissez une entreprise, un testeur curieux et c’est parti. Après avoir fait un tour d’ensemble de la grande salle, on s’est installé à la table de ViteInscrit.com, un site permettant de créer des formulaires d’inscription en ligne. Lors d’un petit brief, on nous demande de nous mettre dans la peau d’un gérant de Poney Club qui crée un formulaire pour ses adhérents. Durant la session, nous sommes méticuleusement observés, les concepteurs notent tous les petits détails sur lesquels on coince : un bouton cliquable difficilement visible, un oubli lors de la création du formulaire l‘inscription en ligne, etc …

Mais concrètement, ça sert à quoi de tester des sites et des applis ?

Pour les entreprises présentes, c’est un très bon moyen d’évaluer l’ergonomie de leur site en observant en live le comportement qu’ont les utilisateurs. Dans un article de Ouest-France revenant sur l’événement, Nicolas Bessec, responsable du réseau des e-commerçants revenait sur le caractère essentiel de l’accessibilité : « Quand on crée une application, il faut toujours avoir en tête que notre grand-mère doit être en mesure de l’utiliser. »

Comment ça se passe un test ?

UX et médias sociaux

La stratégie de contenu est aussi intimement liée à l’expérience utilisateur : nous rédigeons des contenus (de la page web, au billet de blog en passant par le tweet) pensés pour ceux qui les lisent. Nous travaillons donc en amont, avec nos clients, à comprendre son ou ses public(s) cibles, au travers de persona, pour identifier les sujets et les formats les plus engageants.

Chez nous, le contenu pensé et centré utilisateur est donc essentiel, Colin vous en parlait il n’y a pas si longtemps. En échangeant avec le client et en observant les premiers retours sur les contenus que nous produisons, nous pouvons ajuster tous les paramètres (fond, forme, fréquence…) pour être le plus efficace possible. Alors certes, nous n’organisons pas (encore) de tests en face à face avec des utilisateurs comme lors de l’Utility Day, mais nos outils et nos analyses nous permettent d’évaluer quasi en temps réel si nos contenus suscitent de l’engagement.

L’expérience utilisateur s’applique aussi à nos formations. Il y a quelques mois, L’Œil au Carré organisait trois sessions de « Cours du Soir », chacune avec son thème spécifique : le référencement, la modération et un focus sur Snapchat et Périscope. Dans le cadre de ces formations, nous avons voulu tester de nouvelles approches pédagogiques à notre image pour expliquer nos métiers et transmettre nos outils, pratiques et méthodologies. Chez nous, pas question de fonctionner sur un modèle classique où nos élèves d’un soir (les petits veinards) attendent sagement qu’on leur délivre la bonne parole. On s’est donc tourné vers un format ludique et sans écran (et oui, c’est possible !) avec, entre autres : des questionnaires, de petits jeux de rôles, un atelier référencement animé avec de petits bouts de papiers repositionnables, etc …

L’expérience utilisateur ou UX est donc un concept qui peut être applicable à de nombreux domaines, le but étant de vouloir toujours être dans une logique d’amélioration, de progression… pour l’utilisateur final !

En définitive, on a passé une belle journée placée sous le signe du dialogue et de la convivialité. Et bien sûr, on garde un œil attentif sur les prochaines éditions du #WUD.

A propos de l'auteur :


Amateur de jeux de mots en tout genre et grand admirateur de Luchini, Pierre est rédacteur web et community manager à L'Œil au Carré.

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *







Show Buttons
Hide Buttons