Infographie : les entreprises bretonnes & la veille [édition 2013]

Tous les deux ans environ, l’ARIST Bretagne enquête sur les pratiques de veille et d’intelligence économique des entreprises bretonnes. Le but ? Comprendre ces pratiques, les comparer et puis aussi voir si les différentes actions et acteurs engagés en faveur de l’IE portent leurs fruits.

Mais l’intelligence économie / IE c’est quoi, et à quoi ça sert ? Longtemps restée inconnue au bataillon, cette discipline l’est beaucoup moins depuis quelques années bien qu’elle soit régulièrement associée à de sombres affaires d’espionnage.

Bref, l’intelligence économique c’est :

  • la veille : savoir collecter, trier, analyser et diffuser des informations stratégiques pour mieux comprendre son environnement et mieux se positionner
  • la protection / sécurité : savoir protéger ces informations justement mais aussi toutes celles qui constituent le patrimoine immatériel (savoir-faire, fichiers clients, etc.) et matériel de l’entreprise
  • l’influence / le lobbying : qu’on regarde d’un mauvais oeil en France, mais qui consiste tout bonnement à défendre ses intérêts auprès d’acteurs locaux, nationaux, internationaux…

Bref, l’IE pâtit souvent d’une mauvaise image ou, le cas échéant, d’idées reçues du type « l’IE ce n’est pas pour moi mais pour les grosses entreprises qui ont les moyens ». En réalité, toutes les entreprises sont concernées, mieux encore, toutes les entreprises font déjà de la veille, se protègent ou tentent d’influencer leur environnement.

C’est donc partant de ce constat que les Rencontres Veille Ouest ont été créées en 2011, Rencontres qui auront lieu cet après-midi à la CCI de Rennes et pendant lesquelles seront présentés les principaux chiffres de l’enquête 2013 de l’ARIST, que voici (comparée aux chiffres 2011) :

Bretagne : étude des pratiques de veille des entreprises

Pour visualiser cette infographie au format A4, vous pourrez la télécharger au format PDF.

A mon sens, les deux grands changements à noter sont :

  • le glissement des finalités de l’IE vers la nécessité pour les entreprises de mieux comprendre leurs clients et d’identifier de nouveaux débouchés. Sans surprise tout bien réfléchi étant donné le contexte actuel…
  • une nouvelle forme de maturité des entreprises, qui se préoccupent moins du manque de compétences en interne pour la veille que d’identifier des leviers d’action. On peut imaginer qu’il s’agit à la fois d’une conséquence du contexte économique mais aussi des différentes actions de sensibilisation et de formation mises en place ces dernières années, comme Pl@Net Veille.

Je laisse à l’ARIST  le soin de nous faire part de leur analyse cet après-midi à l’occasion des Rencontres, auxquelles L’Œil au Carré participe (et participera) activement. A cet après-midi !

A propos de l'auteur :


Amoureuse des mots et fan d'Alain Rey, Marie est aussi la fondatrice de L'Œil au Carré. Quand elle n'écrit pas sur ce blog, Marie forme et accompagne les entreprises dans leur stratégie de communication sur les médias sociaux.

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *