Réseaux sociaux & paramètres de confidentialité – Episode 1

Avec l’arrivée du Graph Search sur Facebook et du Knowledge Graph sur Google, il est plus que jamais primordial de savoir paramétrer ses différents comptes sur les réseaux sociaux pour rester « maître » des données que vous souhaitez (ou non) partager.

En effet, ces deux évolutions dans les moteurs de recherche respectifs des deux géants du web leur permettront bientôt de connaitre ses utilisateurs sur le bout des doigts. Et pour se protéger, c’est parfois une grande plongée dans les méandres des pages et des sous pages remplies de paramètres tous autant moins bien expliqués les uns des autres.

Personnaliser ses paramètres de confidentialité est aussi un passage obligé pour bien délimiter les frontières entre ses espaces privés de ceux qui sont publics, surtout lorsqu’on est amené à animer des profils ou pages pour le compte de son entreprise.

Je vous propose donc une série de quelques billets pour faire le tour de la question sur les principaux réseaux sociaux. Commençons par une petite mise en jambe simple et facile avec deux plateformes largement utilisées : Twitter et Pinterest.

En premier lieu, accéder à la page (ou aux pages) de gestion de la confidentialité est généralement assez simple : elle(s) se trouve(nt) en haut et à droite de la page. Il suffit parfois de survoler votre nom d’utilisateur pour avoir accès au sous-menu.

Twitter : un oiseau pas très gourmand

Facilement accessible, la page des paramètres de l’oiseau bleu est relativement peu avare en informations.

Mis à part votre nom d’utilisateur et votre adresse mail, Twitter ne vous demande pas plus de données. Libre à vous de préciser d’autres renseignements en ajoutant votre localisation à vos tweets par exemple.

twitter-page-parametres

A contrario, vous avez aussi la possibilité de protéger entièrement votre profil en le rendant confidentiel. Dans ce cas, chaque abonnement à votre compte est soumis à votre autorisation. Il ne sera pas possible pour les internautes qui ne se trouvent pas dans votre liste d’abonnés d’accéder à vos tweets.

confidentialite-twitter

À savoir, vous pouvez facilement et depuis la même page désactiver votre compte Twitter. Un critère qui a son importance, car la manip’ n’est pas partout aussi simple.

C’est également dans vos paramètres, dans l’onglet « Applications », que vous pouvez faire le tri parmi les applications qui ont accès à vos données sur Twitter (par exemple Hootsuite si vous utilisez cet outil pour animer votre compte).

Le réseau social propose également d’ajouter vos amis depuis votre carnet d’adresses Gmail, Hotmail, AOL ou Yahoo. Twitter se servira de ces informations pour vous proposer d’entrer en relation avec vos contacts déjà sur le réseau et pour inviter ceux qui ne le sont pas à vous rejoindre. Cependant, Twitter n’est pas clair sur les informations qu’il collecte à ce propos. S’il est intéressant de procéder à la recherche « Trouver vos amis » (sur le menu de gauche sur la page d’accueil de Twitter), n’oubliez pas de révoquer ensuite les accès à vos différentes messageries.

Pinterest : la simplicité poussée à l’extrême

Dans la série « en 2 secondes et demie, c’est fini », je voudrais Pinterest ! En effet, le réseau social ne vous demande que très peu d’informations. Tout juste une adresse mail et un mot de passe. Libre à vous de remplir le reste des champs proposés sur la page.

pinterest-parametres-confidentialité

Élément important, vous pouvez facilement refuser que vos boards (vos tableaux) soient indexés dans les moteurs de recherche. D’autre part, si un jour, lassé, vous souhaitiez clôturer votre compte, il n’y a rien de plus simple puisque le (gros) bouton « Désactiver mon compte » est situé en haut de la page.

Il est tout aussi facile de gérer ses alertes e-mail. À chaque mouvement sur vos boards (repin, mention « j’aime », abonnements …) vous êtes par défaut avertis par mail. Un seul clic suffit pour limiter le « spam » généré puisque vous pouvez désactiver toute ou partie de ces alertes.

parametres-reception-email-pinterest

Ces réseaux font partie des plus simples et des moins casse-tête à paramétrer. D’un autre côté, cela s’explique par le fait que vos publications ne sont pas aussi sensibles que sur Facebook ou Google. En effet, leur histoire et leurs modes de fonctionnement sont différents : si Facebook et Google basent leur modèle économique sur la monétisation des données des usagers, Twitter et Pinterest privilégient la vente d’espaces publicitaires auprès des entreprises. Une nuance notable qui explique les grandes différences dans la gestion des données personnelles.

Bref, se pencher sur ces paramètres de confidentialité c’est aussi prendre connaissance du mode d’emploi des outils qu’on utilise, sans naïveté ni paranoïa, que ce soit dans la sphère personnelle ou professionnelle (en tant qu’entreprise, mais aussi en tant que collaborateur).

Si cette mise en jambe vous a plu, je vous donne rendez-vous prochainement pour plonger dans les paramètres des principaux réseaux sociaux utilisés en France. To be continued !

A propos de l'auteur :


Trackbacks/Pingbacks

  1. Confidentialité & réseaux sociaux professionnels - L'Œil au Carré - […] nous être intéressé aux paramètres de confidentialité sur Twitter et sur Pinterest, attaquons les choses (plus) sérieuses avec les deux …

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *