Privacy Fix, l'outil qui sécurise vos données

Facebook a récemment annoncé une modification de ses politiques d’utilisation de données. Suite à cet évènement, on a pu observer sur la page du réseau social, mais aussi dans nos timelines un très grand nombre de messages de ce type :

Conformément à l’AGBG, en raison de la nouvelle politique de Facebook, je refuse par la présente, l’utilisation commerciale de mes données personnelles c’est-à-dire : mes textes, mes photos, mes photos personnelles, mes données personnelles, mes photos de profil ainsi que toutes autres formes d’informations figurant sur mon profil ou pouvant être reproduites sur le profil de mes « amis ». Rien de ce qui me concerne ne devra être commercialisé ou divulgué sans mon consentement écrit.

[…]

Le contenu de ce profil est strictement privé et uniquement réservé à des personnes que je choisis.
La violation de la vie privée est punie par la loi. UCC 1-103 1-308 TOUS DROITS RÉSERVÉS SANS PRÉJUDICE.

Si ce texte n’a aucune valeur juridique, il montre combien les internautes deviennent sensibles à la protection de leurs données : en partageant ce statut sur leur profil Facebook, les internautes partagent leur crainte de ne pas être suffisamment protégés.

Sur Facebook comme ailleurs, nous n’avons pas toujours connaissance de ce que nous rendons public, de notre plein gré ou à notre insu. Un profil mal paramétré, un site un peu trop curieux, des cookies trop espiègles, et voilà nos informations collectées et réutilisées. Quand on ne sait pas ce que l’on diffuse, difficile de rester maître de ses données personnelles.

Pour y voir un peu plus clair, j’ai testé pour vous l’outil Privacy Fix, une application de la société Private Choice. L’entreprise a été créée par Jim Brock et Jason Beatty après que le premier ait été confronté à une « expérience traumatisante avec la publicité ciblée ». La volonté de Jim Brock est clairement affichée : « il est important que les gens comprennent que leurs données ont une réelle valeur« .

L’application Privacy Fix analyse les problèmes liés à la confidentialité des données. L’outil passe au crible Facebook, Google et les autres sites susceptibles de collecter voire de diffuser des informations personnelles. Il vous indique aussi combien vous faites gagner à Facebook et à Google grâce à la publicité.

Deux options pour vous protéger

L’avantage de ce service ? Il ne vous demande aucune inscription et n’enregistre aucune donnée sur vous sans que vous ne l’ayez expressément invité à le faire. D’autre part, si Privacy Fix vous indique les paramètres qu’il serait bon de modifier, il ne vous force pas la main. Vous restez libre de vos choix, mais vous êtes dorénavant informé des informations collectées par tel ou tel site. Et en plus de ça, il est gratuit !

Prêt à vous lancer dans l’expérience ? Rendez-vous sur Privacy Fix et laissez-le faire un petit état des lieux de votre présence sur Facebook, Google et l’ensemble des sites récemment visités. Item par item, Privacy Fix vous indiquera en vert les paramètres optimisés et en orange, ceux à surveiller que vous pourrez modifier par la suite.

Vous apprendrez ainsi que de très nombreux sites accèdent à vos données et que d’autres vont jusqu’à les partager et à vous tracer sur Internet. Non pas que vous êtes le nouveau 007 sans le savoir, mais parce que votre comportement sur Internet intéresse fortement les annonceurs pour vous proposer de la publicité ciblée, en lien avec vos centres d’intérêt.

accueil-privacy-fix

Après avoir « réparé » tous ces paramètres, vous trouverez un dernier onglet intitulé Barre de vie. Ce dernier indique sur chaque site que vous visitez, le niveau de sécurisation des données, les cookies, les trackers…

Naviguez tout en gardant un oeil sur l’outil : selon les sites que vous consultez, les barres pourront rester blanches (signe que ce dernier n’a pas été testé), vertes (s’il est totalement sûr) ou orange (si Privacy Fix a relevé certains problèmes de confidentialité).

Il suffit ensuite de cliquer sur l’icône pour savoir ce qui fait virer l’indicateur au rouge (ou dans notre cas, à l’orange).

barre-de-vie-privacy-fix-facebook

Qu’il s’agisse de réseaux sociaux ou non, Privacy Fix vous donne la marche à suivre pour mieux vous protéger. Sur un réseau social, l’outil peut vous renvoyer vers la page des paramètres de confidentialité afin de modifier un élément.

modification-parametre-Privacy-Fix

Sur un site tiers, Privacy Fix vous indique comment sont traitées vos données. Ainsi, vous saurez si des cookies vous traquent en dehors de ce site, si vos informations sont susceptibles d’être partagées avec des tiers, si les outils de tracking de Facebook et Google sont activés… Bref, le service en ligne permet de comprendre comment réagissent les sites sur lesquels vous surfez en toute quiétude. Et j’avoue avoir eu quelques surprises sur certains, très réputés, mais également très gourmands en données !

Réel intérêt ou psychose grandissante ?

Bien que concernés par l’utilisation de leurs données personnelles, les internautes n’ont pas toujours les connaissances suffisantes pour optimiser au mieux leurs profils. Ce type d’outil, gratuit, qui ne demande pas d’inscription et qui ne force pas la main, permet de mieux comprendre comment fonctionne Internet et les entreprises qui évoluent dans ce secteur.

S’il s’agit de prendre conscience de ce qu’on partage pour davantage maitriser la diffusion de nos données, il ne faut pas tomber dans une certaine psychose : sur Internet comme ailleurs, vous laisserez nécessairement des traces. A vous de décider les informations que vous souhaitez ou non rendre publiques.

D’autre part, sur Facebook comme sur les autres réseaux sociaux, des politiques sont établies. En vous enregistrant sur un site, vous acceptez ces conditions, qui peuvent contenir de nombreuses petites lignes auxquelles il vaut mieux parfois s’attarder.

Bref, le philanthropique Privacy Fix gagnerait à se faire connaitre. Il est bon de l’utiliser une fois de temps en temps pour faire le ménage ou pour affiner vos paramètres de confidentialité… sans pour autant avoir l’oeil rivé dessus en permanence et boycotter les sites qui archivent de nombreuses informations.

Car, qu’on se le dise, naviguer sur le web, c’est accepter d’être suivi par des cookies, d’envoyer certaines données pour que les sites puissent comprendre nos comportements et adapter leurs offres. Sur un espace où tout semble gratuit, la publicité est l’un des principaux moyens de se rémunérer. Souvenez-vous : quand vous n’êtes pas le client, c’est que vous êtes le produit.

A propos de l'auteur :


Un commentaire.

  1. je vais voir ce qui est applicable pour faire un éventuel grand ménage sur mon site

    Répondre

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *







Show Buttons
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Share On Pinterest
Hide Buttons