Secure.me, l’ami de vos données personnelles ?

Découvert au hasard d’un tweet, secure.me a retenu mon attention. Et pour cause : cet outil promet de protéger mes données personnelles, de me prémunir contre des applications malicieuses ou encore de m’éviter des déconvenues avec des photos compromettantes.

Vu la complexité des paramètres de Facebook, faire un point complet sur ce qui est public ou non est appréciable, d’autant plus lorsqu’on connait mal Facebook et les méandres de ses paramètres de confidentialité.

J’ai donc testé l’outil pour voir de quoi il retourne.

Secure.me : pour qui et pour quoi ?

Secure.me permet de simplifier la gestion des paramètres de confidentialité sur Facebook. C’est du moins la promesse qui est faite.

Une fois identifié (via votre compte Facebook ou en vous inscrivant), un tableau de bord montre dans un premier temps une jauge qui change de couleur en fonction du nombre de «menaces» répertoriées. Voyant au rouge : toutes vos données sont ouvertes à qui veut. Voyant au vert : votre profil est bien protégé.
Ensuite, ce tableau de bord analyse plus en profondeur votre sphère privée, c’est-à-dire les informations que vous avez renseignées dans le «À propos» de Facebook.

L’outil scanne également votre profil et ceux de vos amis. Il passe en revue toutes vos photos et celles sur lesquelles vous avez été tagué ainsi que toutes vos interactions sur le réseau (les évènements auxquels vous êtes invité, les pages que vous avez aimées… )

En définitive, secure.me passe au peigne fin votre activité sur Facebook, mais également de celle de vos amis.

Secure.me s’adresse à tous, et notamment aux néophytes perdus parmi les multiples paramétrages possibles. Le service vise également les parents qui voudraient garder un œil sur l’activité de leurs rejetons sur le réseau.

Dans son offre gratuite, un compte secure.me peut surveiller jusqu’à trois profils Facebook. Et pour «analyser» un compte tiers, rien de plus simple, il suffit que ce profil accepte l’invitation en ligne ou par mail.

Secure.me : gadget ou réel gestionnaire de paramètres ?

S’il permet d’avoir une bonne vision d’ensemble de la visibilité de son profil, secure.me est-il d’une réelle utilité, une fois le stade de la vérification dépassée ?

Plusieurs éléments me laissent penser que cet outil est une bonne base de surveillance :

  • Il offre une vision panoramique des éléments à modifier ;
  • L’analyse globale de l’atmosphère du réseau est pratique.

Cependant, il s’avère que l’outil est assez rapidement limité :

Premier point : on ne peut pas modifier les paramètres qui posent problème directement depuis secure.me.

Dommage, car si le service nous montre les fuites de données personnelles, on peut s’attendre à ce qu’il nous aide à résoudre le problème. Or, c’est à l’utilisateur de modifier directement ses paramètres dans Facebook.

Il faut donc savoir où chercher et quels paramètres modifier. C’est plus problématique quand il s’agit du compte de son enfant puisqu’il n’est pas directement accessible aux parents.

Deuxième point : je m’attendais à trouver une page d’aide pour éclairer les utilisateurs dans le flou. Sauf que…

Il y en a effectivement une… Mais en plus de n’être disponible qu’en anglais, celle-ci se concentre sur les problèmes liés au service de secure.me. (Re)Dommage.

Troisième point  : l’analyse sémantique manque de pertinence.

En effet, secure.me classe dans la case « menace » un ami qui aime la page fan de «Sex in the city», mais passera outre le fait que mon adresse mail soit accessible publiquement.

Partant de ce constat, on peut se demander si la surveillance des termes vulgaires ou inadaptés aux plus jeunes est efficace.

L’analyse sémantique repère les mots sans s’interroger sur le reste de la phrase. Pourtant, c’est bien le contexte qui est important dans ce genre de surveillance… mais j’y reviendrai plus tard.

Quatrième point : le service n’est pas configurable.

C’est donc l’outil qui choisit ce qui lui semble important de protéger ou non. De ce fait, difficile de comprendre comment l’outil calcule le score de vulnérabilité d’un compte sur Facebook (la jauge sur le tableau de bord) et comment il analyse et classe les menaces. Impossible par ailleurs de préciser que « Sex and the city » est une série télévisée, et non pas un contenu à caractère pornographique…

Pour conclure :

En définitive, plutôt qu’un réel support de surveillance, secure.me est davantage un outil qui permet d’avoir un aperçu en surface de l’activité de votre compte et des données que vous avez renseignées.

S’il vous indique les paramètres à modifier, secure.me ne vous aidera pas à les configurer correctement. Si vous souhaitez garder un oeil sur votre profil, cet outil est utile, mais qui s’avère très vite limité.

Une nouvelle preuve que l’analyse sémantique n’en est encore qu’à ses balbutiements. Pour autant, on pourrait envisager que cet outil soit « apprenant » en permettant de personnaliser au fur et à mesure les expressions à surveiller ou à exclure.

Bref, secure.me peut être intéressant pour les débutants qui souhaitent être guidés. Cependant, il ne remplace pas la prévention et la sensibilisation des utilisateurs aux risques et à la protection de leurs données personnelles sur Internet.

A propos de l'auteur :


Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *







Show Buttons
Share On Facebook
Share On Twitter
Share On Google Plus
Share On Linkedin
Share On Pinterest
Hide Buttons