Interview – La veille pour "rester dans l'air du temps et stimuler notre créativité"

Véronique Seel est une des trois drôle de dame à l’origine d’Expérience tourisques, qui m’a contactée après le premier test public de notre jeu sérieux dédié à la veille.

Dynamique et ouverte, Véronique m’a parlé de jeu, de veille, de rencontres… quoi de mieux qu’une interview pour vous la présenter ? Et vous parler un peu de veille aussi.

Bonjour Véronique, peux-tu te présenter ?

42 ans, ex-parisienne, installée depuis 2006 à La Rochelle : après métro-boulot-dodo, c’est plutôt vélo-boulot-apéro !

Période 1 : ma fille, quand feras-tu un vrai travail ?
Première expérience dans une chaine TV locale dans une banlieue, puis production TV à Paris. Je me suis formée en cours du soir au CNAM durant toute cette période pour me constituer une boite à outils et une méthodo personnelle notamment autour des outils qualité et marketing.

Période 2 : Euro RSCG
Super période sur le plan professionnel : de grosses problématiques, du temps pour réfléchir et des moyens pour agir. Je me suis auto-formée sur le marketing relationnel, data management et au management d’équipe, dans un groupe qui donne des responsabilités.

Période 3 : Maman x2
Après avoir tout planifié et organisé sur la garde, j’ai finalement tout simplement arrêté de travailler. Grosse période de réflexion sur mes attentes profondes et l’envie d’utiliser mon cerveau et ma créativité sur des problématiques entrepreneuriales, mais sociales. J’ai pris un statut d’indépendant et j’ai eu la chance d’accompagner deux entreprises sur ces aspects.

Période 4 : la vie en province et la naissance d’Expériences Touristiques
Je suis franchement heureuse d’avoir osé l’aventure et je suis ravie de vivre ici et de m’y investir. Ce qui me donne envie de continuer à aller ailleurs de temps à autre pour prendre « l’air du temps ».
Et puis j’ai rencontré Delphine (Normandie/Nord) et Blandine (Charente/Bordeaux), elles aussi nouvelles habitantes et nous avons décidé de créer une entreprise ensemble, ici à La Rochelle.

Peux-tu nous en dire plus sur Expériences Touristiques ?

Tout a commencé par un coup de cœur sur un ouvrage improbable du tourisme : le guide du voyage expérimental par le Latourex (nous avons depuis toute une liste d’ouvrages chouchous).
Expériences Touristiques est une entreprise que nous avons créé le 1er mai 2010 à La Rochelle sur l’idée d’un visiter autrement. Nos axes de réflexion portent sur le tourisme, la créativité, la recherche et l’action.
L’objectif pour nous est de réfléchir et d’agir en temps de crise en créant une entreprise « nouvelle » (économie créative et sociale) tout en étant au service des territoires.
Nous souhaitons développer une approche pluri-disciplinaire et collaborative notamment sur un thème qui nous est cher « Tous Touristes » : les relations entre touristes et habitants.

Que penses-tu du jeu sérieux créé dans le cadre du VeilleLab Ouest ?

J’ai franchement hâte d’y jouer ! Cette initiative montre encore une fois combien le jeu est une affaire sérieuse. D’ailleurs, nous regardons (en veille) ce qui ce fait sur le jeu et notamment le serious game, on lit un peu aussi.
Nous adorerions aller plus loin sur ces sujets, mais il nous faut une demande… Nous avons développé un premier élément, basé sur l’aléatoire, Poetic Trip,
qui a gagné la médaille d’argent d’un concours de jeux urbains à Vienne. Mais c’est encore un prototype..

Mon petit doigt m’a dit que tu faisais de la veille au sein de ton entreprise, peux-tu nous en dire plus ?

Oui ! c’est même l’un des éléments déclencheurs de notre créativité même si l’on peut s’y perdre.
Nous nous sommes répartis les secteurs et les sensibilités, nous sommes abonnés à des magazines et nous avons créé un fil twitter homotouristicus pour éviter de s’envoyer tout par mail à chacune.
Nous avons depuis peu mis en place une réunion mensuelle qui traite la matière brute ainsi recueillie : partage d’informations et hiérarchisation – agrégation pour l’action.

La veille nous sert depuis notre ville moyenne à rester dans l’air du temps et à stimuler notre créativité face à des questions posées : lors d’une idéation pour un client, par exemple.

A l’autre bout de notre chaine, les expériences terrain nous permettent à l’inverse de rester dans la vraie vie avec les vrais gens des territoires. Et pour moi la veille est aussi importante que le réseau et les expériences terrain.

Côté freins, on pourrait certainement améliorer notre process qui est intuitif, et lui trouver une valorisation… car cela prend du temps.

Tu as ici carte blanche !

J’en profite pour donner un coup de pouce à un site chouette (jeu de mots…) : www.ulule.com

A propos de l'auteur :


Amoureuse des mots et fan d'Alain Rey, Marie est aussi la fondatrice de L'Œil au Carré. Quand elle n'écrit pas sur ce blog, Marie forme et accompagne les entreprises dans leur stratégie de communication sur les médias sociaux.

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *