Outils & conseils pour mieux identifier vos interlocuteurs sur la toile

Au-delà de la simple curiosité, fouiller le net au sujet d’une personne inconnue peut vous éviter de mauvaises surprises.
Vous pourrez notamment vérifier s’il existe une réelle cohérence entre les différents contenus diffusés par une personne ou un organisme.

Ces conseils peuvent parfois paraître évidents. Ceci étant, ce billet vous propose d’utiliser quelques outils au quotidien, autant de bons réflexes à prendre pour éviter facilement (et assez rapidement) de faire des erreurs, ou inversement d’identifier des personnes qui peuvent vous intéresser.

Et très souvent, ces informations sont disponibles gratuitement. Il suffit de savoir où et comment les chercher ;)

Savoir qui se cache derrière un site ou un blog

Tout d’abord, ayez le réflexe de visiter la page « A propos » ou « Qui sommes nous » des sites que vous visitez. Vous y trouverez une mine d’informations intéressantes, et très certainement d’autres pistes (lien vers Twitter, Facebook, etc.)

Vous pouvez ensuite consulter le Whois, service en ligne qui permet d’obtenir des précisions sur le propriétaire d’une adresse IP ou d’un nom de domaine (lorsque celles-ci sont disponibles) : son nom, son adresse, son mail ou encore la date de renouvellement du nom de domaine.
Il existe une multitude de services de ce type. Pour ma part, j’utilise Domain Tools.
Petite astuce : pour les sites français, faites une recherche en .fr et en .com sur un même nom de domaine. Cela vous permettra peut-être d’obtenir des informations complémentaires.

Avec FeedCompare, vous pourrez connaître le nombre d’abonnés à un flux RSS, et éventuellement le comparer à d’autres (uniquement pour les sites utilisant FeedBurner, soit une majorité d’entre eux). L’objectif étant d’évaluer la popularité d’un site web.
En complément, vous pouvez utiliser Yahoo Site Explorer, qui vous informera sur le nombre de pages indexées sur Yahoo, mais aussi le nombre de liens entrants (en d’autres mots, les sites qui y font référence). Ici, même objectif que l’outil précédent : plus le site a de « backlinks », plus il est populaire, donc potentiellement fiable et expert en son domaine.

Savoir qui se cache derrière un nom

Malgré les différents outils disponibles en ligne pour faire ce type de recherche, le seul qui me paraisse vraiment pertinent est… Google !
Mettez entre guillemet le prénom et le nom de la personne que vous recherchez, vous retrouverez les contenus qui y sont associés.
Voici ce qu’on trouve pour « Marie Armand » sur Google.
Il faut ensuite identifier les contenus qui concernent une seule et même personne (en fonction de la photo sur le compte, de la ville de résidence, ou encore des études), et exclure les homonymes car il y en aura quelques uns !

Pour aller vite, on peut se contenter dans un premier temps d’une recherche sur Viadeo, LE réseau social professionnel le plus utilisé.
Mais rien ne vaut le croisement de sources, notamment par le biais d’une recherche sur Google.

Savoir qui se cache derrière un compte Twitter

Première étape, la plus facile : vous rendre sur le compte en question. Vous devriez y retrouver des informations utiles sur cette personne ou organisation, à savoir son nom, sa localisation géographique, ses domaines d’expertise affichés ou encore son site web de référence.
Si la personne ne protège pas ses tweets, vous pourrez évaluer la pertinence de ses contenus.
Vous rendre sur un compte Twitter vous permet aussi de connaitre son nombre d’abonnés, et donc d’évaluer a priori son influence (plus son nombre d’abonnés et important, plus les contenus diffusés sur ce compte sont jugés intéressants).

Il existe un nombre impressionnant d’outils pour analyser les tweets en long et en large.
Parmi tous ceux-ci, je trouve que TweetStats et TweetReach donnent suffisamment d’éléments pour jauger l’utilisateur et son activité sur le réseau social : le premier vous donnera un aperçu de l’activité du compte sur Twitter, le second du nombre de personnes qui peuvent être touchées par ses tweets.

Savoir qui se cache derrière une entreprise

Si vous souhaitez par exemple mieux connaître un futur partenaire commercial ou un fournisseur, vous pouvez tout d’abord utiliser les sources officielles et toujours gratuites, avec le portail Infogreffe. Personnellement, je complète systématiquement cette recherche avec Societe.com.
Vous pourrez ainsi connaitre le nom du ou des dirigeants, l’adresse du siège, les derniers chiffres publiés (chiffre d’affaires, résultat) ou encore les derniers dépôts légaux (changement de dirigeant, augmentation de capital, etc.)
J’utilise aussi de temps en temps Score3, un outil d’analyse et d’évaluation intéressant.

Et puis, pour chaque entreprise identifiée, utilisez tous les outils cités ci-dessus !
Une fois que vous connaissez le nom du dirigeant, vous pourrez faire des recherches à son sujet. Une fois que vous aurez visité son site web, vous pourrez en savoir plus grâce aux contenus publiés sur les réseaux sociaux, son blog, etc.

Il est d’ailleurs recommandé de garder un œil ouvert sur les acteurs qui vous intéressent : n’hésitez pas à vous abonner à leur flux RSS, à leurs tweets, etc. pour être informé de leur actualité.
Vous pouvez aussi paramétrer des alertes (gratuitement) sur Societe.com. Vous recevrez automatiquement les derniers dépots légaux, chiffres d’affaires, etc.
Mais tout ceci fera l’objet d’un billet plus détaillé dans les prochaines semaine, promis !

A propos de l'auteur :


Amoureuse des mots et fan d'Alain Rey, Marie est aussi la fondatrice de L'Œil au Carré. Quand elle n'écrit pas sur ce blog, Marie forme et accompagne les entreprises dans leur stratégie de communication sur les médias sociaux.

4 Commentaires

  1. Bonne introduction à la recherche de personnes. Si cela pouvait dissuader certains de laisser n’importe quoi traîner sur Internet…

    Pour ma part, je rajouterais quelques moteurs de recherche dédiés : http://www.whozat.com ou http://www.webmii.com

    Mais c’est juste pour pinailler. Quoique…On raconte que certains DRH n’hésitent pas à consulter ces moteurs avant de recevoir les candidats…

    Répondre
  2. @Patrick
    Bonjour Patrick,
    Merci pour ce commentaire !
    Personnellement, je ne suis pas emballée par les résultats de ces moteurs, mais pourquoi pas ajouter Webmii à ces quelques outils.

    Répondre

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *