Protéger des données de plus en plus mobiles

Voici encore quelques extraits d’un article à  lire dans La Tribune d’hier :

Selon le Gartner, 47 % des données d’entreprise sont stockées sur des outils mobiles, et 350.000 outils mobiles ont été perdus ou volés aux Etats-Unis en deux ans. Plus de 208.000 téléphones mobiles, 31.469 Pocket PC’s et 11.303 ordinateurs portables ont été oubliés dans les taxis des plus grandes villes à  travers le monde en six mois !

(…)

Que se passerait-il si vous perdiez vos données clients, les coordonnées de vos employés, les informations financières ou les secrets de votre entreprise ’ Les conséquences sont multiples. (…) Au titre de l’article 34 de la loi Informatique et Libertés, le responsable du traitement est tenu de prendre toutes précautions utiles, au regard de la nature des données et des risques présentés par le traitement, pour préserver la sécurité des données et, notamment, empêcher qu’elles soient déformées, endommagées ou que des tiers non autorisés y aient accès. Le manquement à  l’obligation de sécuriser les données peut être sanctionné sur le fondement de l’article 226-17 du Code pénal. (…) [Et] peut être puni de cinq ans d’emprisonnement et de 300.000 euros d’amende. Le représentant légal de l’entreprise, comme la personne morale elle-même, peuvent être sanctionnés à  ce titre.

Lu dans Protéger des données de plus en plus mobiles, dans La Tribune du 02 avril 2008.

A propos de l'auteur :


Amoureuse des mots et fan d'Alain Rey, Marie est aussi la fondatrice de L'Œil au Carré. Quand elle n'écrit pas sur ce blog, Marie forme et accompagne les entreprises dans leur stratégie de communication sur les médias sociaux.

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *